pli

1. pli [ pli ] n. m.
• 1265; ploi 1190; de plier
1Partie d'une matière souple rabattue sur elle-même et formant une double épaisseur. Les plis d'une feuille de papier, d'une étoffe. Jupe à plis. plissé. Marquer des plis en repassant. plisser. Enlever les plis. déplisser. Plis d'un dépliant, d'une carte routière : chaque volet. Plis d'un éventail, d'un soufflet d'accordéon (cf. En accordéon).
Cout. Pli couché, couché d'un seul côté de la pliure. Pli creux, formé de deux plis couchés affrontés de chaque côté de la pliure formant entre eux un creux (considéré dans l'autre sens, il forme un pli plat). Pli rond, semblable au pli plat mais non repassé.
2Ondulation (d'un tissu flottant). Les plis d'un drapé. « Les plis orageux des drapeaux » (Hugo).
Mouvement (de terrain) qui forme une ondulation. « Un clocher au loin émergeait d'un pli de terrain » (Zola). Géol. Chaque élément d'un plissement, formé de deux flancs et d'une charnière. Pli convexe ( anticlinal) , concave ( synclinal) . Système de plis. plissement.
3Marque qui reste à ce qui a été plié. pliure. Le pli d'un ourlet. Faire le pli d'un pantalon, le repasser. Une carte « élimée et transparente aux plis » (Barbusse). Linge dans son pli, dans ses plis : linge neuf, qui n'a pas été lavé.
4 ♦ FAUX PLI, ou PLI : endroit froissé ou mal ajusté; pliure qui ne devrait pas exister. Faux pli d'un col de chemise. Cette veste fait un pli dans le dos ( godailler, goder, grigner) . Nappe qui fait des plis. Loc. fam. Cela ne fait (ne fera) pas un pli : cela ne fait pas de difficulté ou de doute. « Ça ne fit quand même pas un pli. Trois mois plus tard ils étaient mariés » (Queneau).
5 ♦ MISE EN PLIS : opération qui consiste à donner aux cheveux mouillés la forme, la frisure qu'ils garderont une fois secs. Se faire une mise en plis. Shampoing-mise en plis (chez le coiffeur).
6 ♦ LE PLI : la forme que prend naturellement une chose souple. Le pli d'un vêtement, la manière dont il tombe, forme des plis. Mes cheveux ont pris un mauvais pli pendant la nuit.
Loc. Prendre un pli : acquérir une habitude. « Le pli était pris » (Balzac). Elle a pris un mauvais pli. Prendre le pli de faire qqch.
7 ♦ SOUS PLI : dans un papier replié formant enveloppe. Mettre une lettre sous pli. Envoyer un message, une lettre sous pli cacheté. Par ext. Message, lettre. Recevoir un pli. « Le pli qui l'en prévenait lui fut remis par la bonne » (Maupassant).
8Endroit de la peau qui forme une sorte de repli ou qui porte une marque semblable; cette marque. « Sous son menton penché regorgeaient en boudins trois plis » (Gautier). Pli du cou ( fanon) . Pli de l'aine. Plis du front d'une personne qui fronce les sourcils. Plis et rides du visage.
9(Cartes) Levée (3o). Faire tous les plis.
10(Belgique) Raie formée par les cheveux.
⊗ HOM. Plie. pli 2. pli [ pli ] n. m.
• 1950; angl. ply « couche »
Techn. Couche très mince de bois dont l'assemblage et le collage avec plusieurs autres ( contreplacage) forme le contreplaqué.

pli nom masculin (ancien français ploi, avec l'influence de plier) Partie repliée sur elle-même d'une étoffe, d'un papier, etc., et formant une double épaisseur : Les plis d'un éventail. Chacune des ondulations d'un tissu non tendu : Arranger les plis d'une draperie. Marque qui reste à l'endroit où un objet a été plié : Découper le papier selon le pli. Endroit de la peau formant une sorte de repli, marquant, creusant un sillon : Les plis des cuisses potelées d'un bébé. Enveloppe d'une lettre ; la lettre elle-même dans son enveloppe : Remettre un pli en mains propres. Couture Forme imprimée à chaud sur un tissu, en repliant celui-ci en triple épaisseur. Géologie Déformation souple des couches géologiques sous forme d'ondulations à plus ou moins grand rayon de courbure, à la suite d'une contrainte tectonique. (L'ondulation peut être en saillie [anticlinal] ou en creux [synclinal]. Une charnière est une zone de courbure maximale et les flancs relient deux charnières. Un pli est caractérisé par sa direction [axe], son pendage au plan axial, sa morphologie et le niveau structural où il s'est formé.) Jeux Aux cartes, synonyme de levée. ● pli (expressions) nom masculin (ancien français ploi, avec l'influence de plier) (Faux) pli, pli fait à un endroit où il ne devrait pas y en avoir. Familier. Ne pas faire un pli, être sûr, assuré ou fatal. Prendre un pli, contracter une habitude. Pli articulaire, pli que forme la peau au niveau des articulations. Pli courbe, pli de passage entre le lobe pariétal et le lobe temporal, situé à la partie postérieure de la scissure de Sylvius. ● pli (homonymes) nom masculin (ancien français ploi, avec l'influence de plier) plie nom féminin plie forme conjuguée du verbe plier plient forme conjuguée du verbe plier plies forme conjuguée du verbe plierpli (synonymes) nom masculin (ancien français ploi, avec l'influence de plier) Partie repliée sur elle-même d'une étoffe, d'un papier, etc., et...
Synonymes :
Chacune des ondulations d'un tissu non tendu
Synonymes :
- drapé
Marque qui reste à l'endroit où un objet a été...
Synonymes :
Endroit de la peau formant une sorte de repli, marquant...
Synonymes :
Enveloppe d'une lettre ; la lettre elle-même dans son enveloppe
Synonymes :
- mot (familier)
Géologie. Déformation souple des couches géologiques sous forme d'ondulations à plus...
Synonymes :
- sinuosité
Synonymes :
- Jeux. levée ● pli nom masculin (anglais ply, couche) Chacune des couches de bois déroulé ou tranché constituant un contreplaqué. ● pli (homonymes) nom masculin (anglais ply, couche) plie nom féminin plie forme conjuguée du verbe plier plient forme conjuguée du verbe plier plies forme conjuguée du verbe plier

pli
n. m.
d1./d Rabat d'une matière souple sur elle-même, formant une double épaisseur. Jupe à plis.
d2./d Marque qui reste à l'endroit où une chose a été pliée. Pli d'un pantalon.
|| Faux pli, ou pli: pli fait à une étoffe là où il ne devrait pas y en avoir.
|| Fig. Prendre un pli: contracter une habitude. Il a pris un mauvais pli.
d3./d Chacune des ondulations que fait une étoffe, une draperie. Les plis d'un rideau.
|| Le pli d'une étoffe: la manière dont cette étoffe forme naturellement des plis.
d4./d GEOL Chacune des articulations que forment une ou plusieurs couches de terrain sous l'action d'une poussée tangentielle et dont l'ensemble constitue un plissement. Pli convexe (anticlinal), concave (synclinal).
d5./d Mise en plis: opération qui consiste à donner une forme aux cheveux mouillés et à les sécher à chaud pour qu'ils la conservent.
d6./d Bourrelet ou ride de la peau. Les plis du front.
|| Marque sur la peau à la pliure d'une articulation; creux d'une telle pliure. Le pli du bras.
d7./d Enveloppe (faite de papier replié) d'une lettre. Envoyer plusieurs lettres sous le même pli.
|| Par ext. Lettre. J'ai reçu votre pli.
d8./d Levée, aux cartes. Faire deux plis.

I.
⇒PLI1, subst. masc.
I. A. —Double épaisseur obtenue en rabattant sur elle-même une matière souple (étoffe, papier, etc.). Plis d'une carte routière, d'un dépliant, d'un éventail; pli propre, régulier (v. pliage ex. de Schott, Morin). [L'accordéon] roulait dans ses plis le sanglot des eaux vives ou le rire matinal des enfants (AYMÉ, Rue sans nom, 1930, p.151). Augustin, élève de troisième (...) portait un sarrau noir bien tiré, à trois plis, une ceinture de cuir (MALÈGUE, Augustin, t.1, 1933, p.61):
1. ... des bouquets étaient en ligne sur toute la longueur de la table, et, dans les assiettes à large bordure, les serviettes, arrangées en manière de bonnet d'évêque, tenaient entre le bâillement de leurs deux plis chacune un petit pain de forme ovale.
FLAUB., Mme Bovary, t.1, 1857, p.55.
1. COUT. Double épaisseur de tissu disposée d'une manière déterminée et maintenue par des points de couture ou par repassage. Plis doubles, nervurés, ronds; plis espacés, larges, serrés ; plis (à la) religieuse; jupe à plis piqués; bâtir des plis sur une étoffe. Rarement vit-on, en effet, autant de plis, de plissés et de plissures que dans les collections de printemps (Le Figaro, 27 mars 1952, p.11, col. 1-2).
Pli couché. Pli formé par le tissu replié une fois sur lui-même et couché vers la droite ou vers la gauche. (Ds ROB., Lar. Lang. fr.).
Pli creux. Ensemble de deux plis couchés en vis-à-vis et formant entre eux un creux. Pour le doublage, dans le cas de plis creux dits «Watteau», les plis de la doublure sont pris avec le tissu (DREYFUS, Manuel apiéceur, av. 1953, p.75).
Pli plat. Ensemble de deux plis couchés en sens opposés. Un corsage de satinette rose à plis plats (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.139).
2. Manière de plier une lettre afin de la fermer; enveloppe renfermant une lettre. Envoyer, recevoir un pli. Vous trouverez sous ce pli le manuscrit de La Femme de trente ans (BALZAC, Corresp., 1832, p.692). À porter des plis, transmettre des consignes, attendre les courriers de province, de mission en mission, il accomplit dans Paris trente kilomètres par jour (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.24):
2. Une nuit, il rêva que son portier lui remettait un large pli avec cette suscription: «À M. le baron Levrault». Il brisait le cachet d'une main tremblante et il trouvait sous l'enveloppe un brevet de pair. Le lendemain, encore tout ému, il donna cinq francs à son portier...
SANDEAU, Sacs, 1851, p.1.
Pli cacheté, scellé. Je devais recevoir prochainement des papiers qu'elle avait mis sous pli cacheté à mon nom (GIDE, Porte étr., 1909, p.580). Sygne, montrant un pli scellé:Voici la soumission de Turelure et la capitulation de Paris (CLAUDEL, Otage, 1911, III, 2, p.280).
P. méton. La lettre elle-même. Synon. missive. Pli officiel. Chaudval venait d'extraire de sa poche une large enveloppe, d'où s'échappa, sitôt rompue, un pli ministériel qu'il ramassa fiévreusement (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.220).
B. —Ondulation, mouvement sinueux que présente un tissu flottant ou trop ample. Pli(s) d'une draperie, d'une tenture; plis d'une tunique, d'un voile. On rejette son bras gauche en arrière de manière à faire faire à son manteau des plis pleins d'une dignité tempérée par la grâce (MUSSET, Lorenzaccio, 1834, II, 4, p.147). Françoise en revenant dérangeait sans le vouloir les plis des grands rideaux (PROUST, Fugit., 1922, p.479):
3. Si j'ai habillé un corps véritable, je n'ai pas à me soucier de la vérité des plis de la robe. Lorsque la femme est belle, si elle marche, les plis se détruisent et se recomposent, mais ils se répondent les uns aux autres nécessairement. Je ne connais point de logique des plis de la robe. Mais tels, et non d'autres, font battre mon coeur et m'éveillent au désir.
SAINT-EXUP., Citad., 1944, p.945.
P. métaph. J'attendais que la neige entassant pli sur pli M'eût du linceul glacé vivant enseveli! (LAMART., Jocelyn, 1836, p.654). Pas un nuage, pas un pli dans l'azur; une brise délicieuse précède la chaleur du jour (THARAUD, Fête arabe, 1912, p.280).
1. En partic. Mouvement disgracieux que fait un tissu mal ajusté, mal disposé. Faux pli, mauvais pli. En mettant l'habit, je me suis aperçue qu'il faisait un gros pli, là, sur l'épaule gauche, vous voyez... c'est très laid, ce pli; il semble que j'ai une épaule plus haute que l'autre (ZOLA, Curée, 1872, p.405). Les arceaux [d'une caravane extensible toile] doivent être réglables dans tous les sens (cliquets ou vis de serrage). Il s'agit d'éviter les faux plis et de contrôler l'éventuelle apparition d'une poche d'eau (Le Caravanier, avr.-mai 1984, p.86, col. 1).
P. métaph. Mme de Maintenon dit et écrit en perfection. Tout tombe juste, il n'y a pas un pli dans ce style-là (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t.4, 1852, p.387).
2. BEAUX-ARTS. Représentation plastique des sinuosités d'une draperie. Son dessin [de Cimabue] offre un moins grand nombre de lignes droites que celui de ses prédécesseurs; il y a des plis dans les draperies (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t.1, 1817, p.80):
4. Il est de consentement qu'une draperie à l'antique est plus aisément belle dans le marbre que ne peut être une veste ou un pantalon. Or la différence entre le pli antique et le pli moderne, c'est que le pli antique retombe sur la forme et la recouvre, toutes les lignes s'accordant alors pour rappeler l'esprit du costume et détourner l'attention de toutes les faiblesses du corps; au lieu que le pli moderne suit l'action, et même en conserve la trace, en sorte qu'il y a aisément de la bonhomie dans le costume moderne, mais difficilement de la majesté.
ALAIN, Beaux-arts, 1920, p.226.
3. Loc. verb. fig. [P. réf. à une étoffe, à un vêtement qui tombe bien, qui forme toujours les mêmes plis]
a) [Le suj. désigne une pers.] (Avoir, prendre...) un pli, son pli; prendre le pli de (qqc.), de (faire qqc.). Adopter un comportement, une attitude morale, et ne plus en changer. Synon. (avoir, prendre) l'habitude de. Prendre le pli de mentir, d'obéir. Qu'il fasse la fortune d'une très-jeune personne; je dis très-jeune, parce qu'il faut qu'elle n'ait encore pris aucun pli (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, 1797, p.1832). J'ai pris le pli d'une existence régulière, laborieuse, et je m'en trouve très bien (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p.91):
5. ... la foi étant perdue, il ne m'était pas possible de garder un masque auquel tant d'autres se résignent. Mais le pli était pris. Je ne fus pas prêtre de profession, je le fus d'esprit. Tous mes défauts tiennent à cela; ce sont des défauts de prêtre.
RENAN, Souv. enf., 1883, p.148.
b) [Le suj. désigne une réalité concr. ou abstr.] Fam. Ne pas faire un pli. Ne présenter aucune difficulté; p.ext., être sûr, ne pas manquer de se produire. Synon. ne pas faire l'ombre d'un doute. Si je le saisissais d'une demande de mise à la retraite en faveur de M. Letondu, le Conseil d'état m'enverrait coucher, ça ne ferait pas un pli (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 3e tabl., III, p.120). Si tel braconnier de village trouvait cette place, ça ne ferait pas un pli. Un collet bien posé, et la bête serait prise (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p.115).
4. P. anal. Ce qui présente un aspect, un mouvement sinueux. Les serpents aux plis hideux (BANVILLE, Exilés, 1874, p.66). Je m'en allais (...) vers des terres maraîchères qui se réfugiaient dans le pli étroit de la rivière (COLETTE, Sido, 1929, p.27).
Spécialement
a) Ondulation des cheveux. Synon. boucle, frisure. Mèche qui prend un mauvais pli. Le soir, le sang lui montait à la tête et elle ne pouvait supporter la chaleur de sa perruque; elle l'ôtait pour jouer aux cartes avec ma grand'mère (...) sa perruque (...) souvent était par terre, ou dans sa poche, ou sur son fauteuil, elle assise dessus. On juge quels plis étranges avaient pris toutes ces mèches de petits cheveux frisés (SAND, Hist. vie, t.2, 1855, p.321). Étudiez le menton, le cou, le pli des cheveux, les fortes mains (ALAIN, Propos, 1931, p.1037).
COIFF. Mise en plis. Opération consistant à enrouler des mèches de cheveux mouillés sur des bigoudis, puis à les sécher à l'air chaud. La concierge du théâtre français (...) a l'honneur d'assister à l'arrivée et au départ des grands premiers rôles de l'établissement et de les voir déposer (...) leur perruque sur la table afin qu'on y fasse une mise en plis pour le lendemain (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.95).
Région. (Belgique). Raie de cheveux. Synon. ligne. Voir PIRON Belgique 1978, p.547.
b) Accident de terrain formant un bourrelet, une dépression. Un petit coin de la Brie perdu dans un vaste pli du terrain dont, à la première vue, il n'eût pas soupçonné l'existence (BALZAC, Méd. camp., 1833, p.15). Le châtaignier et même l'amandier s'avancent jusque dans les plis des vallées d'Alsace (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. de Fr., 1908, p.45):
6. ... pendant toute mon adolescence, (...) Méséglise était pour moi quelque chose d'inaccessible comme l'horizon, dérobé à la vue, si loin qu'on allât, par les plis d'un terrain qui ne ressemblait déjà plus à celui de Combray...
PROUST, Swann, 1913, p.134.
GÉOL. Déformation des couches de terrain résultant de la contraction de l'écorce terrestre, et présentant des courbes de niveau. Pli droit, déjeté, déversé; axe d'un pli; pli convexe, concave. Dans bien des cas, cette poussée avait été assez forte pour incliner les deux flancs du pli dans le même sens (...) de manière à engendrer ce qu'on appelle des plis couchés ou isoclinaux (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.399). Le pli peut être une ride, comme celle d'un tissu sur un meuble, on l'appelle techniquement: anticlinal. Entre deux plis, le creux s'appelle: synclinal. Les forces tangentielles s'accentuent, le pli peut devenir un pli-faille (COMBALUZIER, Introd. géol., 1961, p.124).
c) MAR. Chacun des anneaux d'un cordage enroulé sur lui-même. (Dict.XIXe et XXes.).
C. —Marque demeurant sur une matière souple (étoffe, papier, etc.) qui a été pliée, volontairement ou non. Synon. pliure. Pli d'un drap, d'une feuille de papier; replacer une lettre, un vêtement dans ses plis. Il s'assit philosophiquement sur une marche et commença de repasser, avec méthode, le pli de son pantalon (BERNANOS, Crime, 1935, p.837). M. Chasle s'essuya les yeux avec son mouchoir. Puis il replia soigneusement le mouchoir dans ses plis (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.780):
7. Gervaise occupait à elle seule la moitié de l'établi, avec des rideaux de mousseline brodée, sur lesquels elle poussait son fer tout droit, les bras allongés, pour éviter les faux plis.
ZOLA, Assommoir, 1877, p.544.
Loc. fig. Le pli d'une feuille de rose. [P. allus. au Sybarite qui ne pouvait dormir lorsque l'un des pétales de rose qui jonchaient son lit était plié en deux] Inconvénient minime, insignifiant. [Thérèse] ne savait quoi imaginer pour lui arranger une existence où il ne sentirait pas le pli d'une feuille de rose (SAND, Elle et lui, 1859, p.102). Je compris ce qui chagrinait le marquis dans son bonheur, et je découvris quel était le pli de rose dont soupirait ce sybarite sur sa couche de volupté (GAUTIER, Fracasse, 1863, p.195).
1. P. anal.
a) Partie de la peau qui forme une rainure, un creux (à la pliure d'une articulation, ou provoqué par le vieillissement de la peau) ou un bourrelet, un repli (inhérent à certains organes, ou provoqué par la graisse, le relâchement des tissus, etc.). Pli(s) de la bouche, du cou, du front, entre les sourcils; pli du bras, du jarret; pli(s) de dédain, d'inquiétude, de tristesse. Le petit être rose, gros, joufflu, avec des plis de bonne santé tout autour des cuisses et des reins (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t.2, 1870, p.370). Il s'abat sur mon bureau, le visage dans le pli de son coude, sanglotant comme un écolier puni (DUHAMEL, Journal Salav., 1927, p.46):
8. ... des rides, que la lumière, dans ce blanc, fait paraître noires; et de chaque côté de la bouche, un sillon creux en forme de fer à cheval, qui se rejoint sous le menton, qu'il coupe d'un grand pli de vieillesse.
GONCOURT, Journal, 1867, p.348.
ANAT. ,,Tout relief linéaire de la surface cutanée dont l'origine ou la signification est très variée`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli de l'aine. ,,Sillon cutané concave en haut qui sépare la région inguino-crurale de la région inguino-abdominale`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli fessier (v. fessier).
Pli de flexion. ,,Pli cutané correspondant à la flexion de structures anatomiques, comme les plis de flexion des doigts ou de la paume de la main`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Pli de passage. ,,Segment de circonvolution cérébrale qui occupe généralement une surface très restreinte et qui unit deux lobes ou deux circonvolutions entre elles`` (Méd. Biol. t.3 1972).
b) Domaine sc. et techn.
) BÂT. Angle rentrant d'un mur. (Dict. XIXe et XXes.). Anton. coude.
) BOT. Ligne saillante située sous le chapeau de certaines variétés de champignons (Dict. XIXe et XXes.).
) HIPPISME
Pli de l'embouchure. ,,Endroit de la brisure du mors de bride`` (Ac.).
Pli du paturon. Cavité située à la face postérieure du paturon. La quantité d'eau ne doit jamais dépasser la hauteur de la couronne pour que la solution de sulfate de cuivre n'irrite pas le pli du paturon (GARCIN, Guide vétér., 1944, p.168).
Mettre un cheval dans un beau, un bon pli. Synon. de plier un cheval. (Dict.XIXe et XXes.).
2. Au fig. Les plis du coeur. La partie la plus intime, la plus secrète du coeur. Ovide n'était rien encore en comparaison des modernes et de d'Urfé, qui a comme découvert le monde du coeur dans tous ses plis et replis (SAINTE-BEUVE, Portr. littér., t.3, 1846, p.30). Une envie inavouée, ignorée d'elle-même, cachée dans ce pli dernier du coeur où l'on ne veut pas, où l'on ne peut pas descendre (BOURGET, Geôle, 1923, p.16).
II.JEUX. Synon. de levée. J'ai vu aussi deux ivrognes soûls jouer aux cartes. L'un, en tournant le roi, dégueulait des tas de choses (...) l'autre, soûl comme lui, faisait le pli (RENARD, Journal, 1891, p.102).
Prononc. et Orth.:[pli]. Homon. plie. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1130 plei «partie mobile formant articulation dans une armure» (Gormont et Isembart, éd. A. Bayot, 94); b) 1197 «partie d'une matière souple rabattue sur elle-même et formant une double épaisseur» (HÉLINANT, Vers de la mort, VI, 11 ds T.-L. [dans une expr. fig.]); début du XIIIes. pli (RAOUL DE HOUDENC, Vengeance Raguidel, 3642, ibid.); c) 1266 ploi «endroit de la peau qui forme une sorte de rainure» (Vers de la mort, 165, 1, ibid. [dans une loc.]); 1393 ply (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p.138, 11); d) ) fin du XIIIes. «papier replié formant enveloppe» (JAKEMES, Castelain de Couci, 3222 ds T.-L.); ) 1874 «message, lettre» (Lar. 19e); e) 1549 «marque qui reste à ce qui a été plié» (EST.); f) 1690 «endroit froissé ou mal ajusté; pliure qui ne devrait pas exister» (FUR., s.v. faus: faus pli); g) 1690 cela ne fait pas un pli (FUR.); 2. a) ca 1185 mettre en ploi «mettre en oeuvre, préparer, fabriquer» (ALEXANDRE DE PARIS, Alexandre, III, 410 in Elliott Monographs, 37, p.152); b) 1er quart du XIIIes. «état, situation, disposition d'âme» (RENCLUS DE MOLLIENS, Carité, 108, 7 ds T.-L.); c) ca 1424 prendre un ploy «prendre une habitude» (ALAIN CHARTIER, Complainte, 119 ds OEuvres poét., éd. J. C. Laidlaw, p.325); 3. a) 1461 ply «pan (d'un vêtement)» (VILLON, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1544); b) 1684 «ondulation d'un tissu flottant» (R. DE PILES, Remarques sur l'art de peinture ds BRUNOT t.6, p.710); c) 1824 «mouvement (de terrain) qui forme une ondulation» (SÉGUR, Histoire de Napoléon, IX, 3 ds LITTRÉ); d) 1848 géol. (ÉLIE DE BEAUMONT ds Dict. universel d'hist. nat., t.12, p.252b); 4. 1807 «levée (dans les jeux de cartes)» (MICHEL (J.-F.) Expr. vic., p.153). Déverbal de plier, ployer. Fréq. abs. littér.:3108. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 3877, b) 6311; XXes.: a) 4792, b) 3645. Bbg. QUEM. DDL t.16.
II.
⇒PLI2, subst. masc.
MENUIS. Chacune des couches de bois qui sont assemblées et collées pour former les panneaux de contre-plaqué. Synon. feuillet. En ce qui concerne les panneaux à plis, leurs qualités dépendent à la fois de l'essence dont ils sont constitués et de ses qualités technologiques (nature du bois, grain, texture, densité, défauts, etc.), du nombre et de l'épaisseur des plis, de leur disposition, de la valeur du collage (CAMPREDON, Bois, 1948, p.77).
Prononc.:[pli]. Homon. plie. Étymol. et Hist. 1948 (ID., ibid.). Empr. francisé à l'aide de la forme depli1, à l'angl. ply, issu lui-même en m. angl. de pli1, qui, à partir du sens de «pli» a désigné chacune des couches ou épaisseurs d'un tissu replié (NED), d'où une couche de bois dans le comp. plywood «bois contreplaqué» (1907 ds NED Suppl.2).

1. pli [pli] n. m.
ÉTYM. 1265; ploi, 1190; de plier.
A
1 Partie d'une matière souple (papier, étoffe…) rabattue sur elle-même et formant ainsi une double épaisseur. Double, rempli, repli (→ Assiette, cit. 16). || Plis d'une feuille de papier, d'une étoffe Fronce, pince… || Pli cousu à l'extrémité d'une pièce d'étoffe (pour raccourcir, renforcer). Ourlet, rabat, relevé, rempli, retroussis, troussis. || Petits plis serrés. Froncis (→ Fronce, cit.). || Jaquette (→ Froncer, cit. 12), jupe, robe à plis. Bouillon, godage, godet. || Enlever, supprimer les plis. Défroncer, déplisser.Plis d'un dépliant, d'une carte, chaque volet. || Plis d'un éventail, d'un soufflet d'accordéon… Accordéon (en).
Cout. Cour.(1909). || Pli couché, que fait un tissu replié une fois sur lui-même. || Petits plis, plis serrés ( Nervure); larges plis, plis espacés. || Corsage, jupe à plis. Plissé.(1827). || Pli creux, constitué de deux plis couchés affrontés de chaque côté d'une pliure formant entre eux un creux (considéré dans l'autre sens, il forme un pli plat).(1826). || Pli rentré. || Pli rond, semblable au pli plat mais formant une convexité vers l'extérieur. || Plis tubulés, empesés d'un jabot, d'une fraise… ( Godron, tuyau). || Plis longs et rigides (→ Camail, cit. 2). || Collerette à mille plis (→ Devantier, cit. 1).Marquer des plis, en repassant (→ Chemise, cit. 3). Plisser.
1 Les jupes (seront) entièrement plissées, et leurs plis faits toujours du même côté (…)
Mallarmé, Proses diverses, Dernière mode, 26 déc. 1874.
Mar. Chaque anneau d'un cordage plié, enroulé. Plet.
2 (Ondulation). a Ondulation, sinuosité que fait une étoffe, un tissu flottant ou trop large. || Plis d'une draperie, de rideaux (→ Clair, cit. 6). || Plis d'une tenture mal appliquée, d'un tapis… || Plis d'un manteau (→ Draper, cit. 13), d'une cape (→ Envelopper, cit. 3), d'une soutane (→ Fluet, cit. 2)… || « La chemise (cit. 2) aux plis nonchalants ».« Les plis orageux (cit. 2) des drapeaux ».Arts. || Les plis d'un drapé (→ Draper, cit. 2; 1. draperie, cit. 1).Cout. || Plis d'une jupe, d'une robe, produits par des plis (1.), des fronces, des godets (cit.)…, ou par la coupe même du vêtement (→ Effilé, cit. 1; miroiter, cit. 1).
2 Qu'un superbe habit de cour
Traîne à plis bruyants et longs
Sur tes talons (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Tableaux parisiens », LXXXVIII.
3 Durtal (…) défit les plis en tuyaux d'orgue des tapis, tira ses rideaux (…)
Huysmans, Là-bas, X.
Par métaphore :
4 Mignonne, allons voir si la rose (…)
(…) A point perdu cette vêprée,
Les plis de sa robe pourprée (…)
Ronsard, Odes, I, XVII.
b Mouvement de terrain qui forme une ondulation, un bourrelet. Accident, ondulation, plissement, sinuosité; dôme, éminence; cuvette, dépression. || Pli de terrain (→ Humaniser, cit. 9; îlot, cit. 2).Littér. || Un pli du vallon (→ Hameau, cit. 2). || Le moindre pli de terre… (→ Orchidée, cit.).
5 Des villages faisaient des îlots de pierre, un clocher au loin émergeait d'un pli de terrain, sans qu'on vît l'église, dans les molles ondulations de cette terre du blé.
Zola, la Terre, I, I.
Géol., géogr. Chaque élément d'un plissement, formé de deux flancs (ou jambages, retombées) et d'une charnière (sommet, crête; ou fond). || Pli convexe ( Anticlinal), concave ( Synclinal). || Axe d'un pli. || Plis serrés à plans axiaux parallèles : plis isoclinaux. || Pli en éventail. || Pli-faille. || Plis divisés, ramifiés, disposés en échelons, plis divergents, convergents. || Faisceaux, systèmes, ensembles de plis. Plissement.
6 Des plis qui possèdent partout la même épaisseur des flancs sont dits des plis normaux. Lorsque le plan axial de l'un de ces plis est vertical et que les deux flancs (…) forment le même angle avec l'horizon, on a affaire à un pli droit. Lorsque le plan axial est incliné (…) le pli est déjeté. Lorsque l'un des flancs est légèrement renversé, on dit que le pli est déversé. Lorsque les deux flancs sont voisins de l'horizontale, le pli reçoit le nom de pli couché.
Émile Haug, Traité de géologie, t. I, p. 195.
c (D'une valeur non attestée, « ondulation des cheveux »). || Mise en plis : opération qui consiste à donner aux cheveux mouillés, à l'aide d'un dispositif ( Bigoudi), la forme ondulée qu'ils garderont une fois secs. || Se faire faire une mise en plis. || Mise en plis et permanente. || Shampoing mise en plis.
3 (Marque). a Marque qui reste à une matière souple qui a été pliée. Arête, pliure. || Repasser le pli d'un ourlet, d'un pantalon. || Plis d'un drap. || Linge dans son pli, dans ses plis : linge neuf, qui n'a pas été lavé. || Remettre une étoffe, une chemise dans ses plis.Carte élimée aux plis (→ 2. Papelard, cit.). || Plis d'une feuille de papier cornée. Corne, oreille.
Faux pli, ou pli : endroit froissé ou mal ajusté; pliure qui ne devrait pas exister. || Faux pli d'un col de chemise, d'un pantalon mal repassé. || Robe qui fait de faux, de mauvais plis. Goder (→ Capote, cit. 1).
Loc. fam. Cela ne fait, ne fera pas un pli : c'est une affaire faite, une chose facile, qui réussira.
7 Quant à l'exil de la marquise Raversi, il ne fit pas un pli; le prince avait un plaisir particulier à exiler les gens.
Stendhal, la Chartreuse de Parme, II, XIV.
7.1 Ça ne fit quand même pas un pli. Trois mois plus tard, ils étaient mariés (…)
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 68.
Le pli d'une feuille de rose : un ennui, un inconvénient insignifiant (→ Insignifiance, cit. 2), par allusion au sybarite qu'un pétale de rose plié troublait dans son sommeil.
b Le pli : la forme que prend naturellement une chose souple. || Le pli d'un vêtement, la manière dont il tombe, en formant toujours les mêmes plis. || Le pli des cheveux.
Loc. métaphorique. Prendre un pli, son pli : acquérir une habitude, une manière de se comporter qui ne changera plus (→ Biais, cit. 2; enfance, cit. 1).Prendre un bon, un mauvais pli. || Prendre le pli de feindre (cit. 11).Fig. || Pli contracté (1. Contracter, cit. 7), qui persiste. Habitude (→ Milieu, cit. 29).
8 Quand Rabourdin s'aperçut des fautes que l'amour lui avait fait commettre, le pli était pris; il se tut et souffrit.
Balzac, les Employés, Pl., t. VI, p. 870.
9 Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin
De venir dans ma chambre un peu chaque matin.
Hugo, les Contemplations, IV, V.
4 Papier replié formant enveloppe; manière dont un papier est plié. || Gros papier, pli grossier (→ Missive, cit. 2). || Message, lettre envoyés sous pli cacheté.Par ext. Le message, la lettre. || J'ai bien reçu votre pli.
10 (…) Pierre eut la chance d'être nommé en quelques jours. Le pli qui l'en prévenait lui fut remis par la bonne Joséphine, un matin, comme il finissait sa toilette.
Maupassant, Pierre et Jean, IX.
5 Partie (de la peau) qui forme une sorte de repli, de bourrelet ou qui porte une marque semblable à un pli (3.); cette marque.Plis de la peau (→ Momifier, cit. 2), plis cutanés (→ Collier, cit. 6).Plis sous le menton (→ Couperose, cit.), plis du cou. Fanon, cit. 2.Anat. || Plis de locomotion, plis articulaires. || Pli du jarret, du bras ( Saignée), du poignet (→ Fossette, cit. 2).Pli de l'aine. || Pli fessier.Plis musculaires, de froncement; plis séniles, d'amaigrissement. Fronce, ride.Figure creusée de plis (→ Noueux, cit. 3). || Plis sinueux du front (→ Guignon, cit. 2). || Plis et rides du visage (→ Larme, cit. 10; effigie, cit. 2, Valéry). || Le pli, les plis de la bouche (cit. 3), des coins de la bouche (→ Cruauté, cit. 5). || Pli entre les sourcils (→ Disparaître, cit. 15).
11 La Duègne s'était assoupie, et sous son menton penché regorgeaient en boudins trois plis de chair flasque.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, III.
12 Rose n'avait pas de rides, mais des plis; et les plaisants prétendaient que, pour ne pas se couper, elle se mettait de la poudre aux articulations, ainsi qu'on en jette aux enfants.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 255.
Anat. Repli formé par certains organes. || Plis ascendants, temporaux : circonvolutions cérébrales. || Plis duodénaux, plis du gros intestin.
6 Régional (Belgique). Raie formée par les cheveux coiffés.
B (D'un sens spécial et vx de plier). Cartes. Levée. || Faire tous les plis.
13 Ils jouèrent en silence. Au bout d'un moment, le typo fit un pli. — Atout ! dit-il d'un air de triomphe.
Sartre, le Sursis, p. 324.
C Fig., vieilli. Compartiment intime, repli. || Les plis du cœur (→ Froisser, cit. 21). Secret. || « La vie dans les plis » (H. Michaux).
14 Le démon habitait ce dernier pli de mon cœur (…)
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 750.
DÉR. Plisser.
COMP. Repli.
HOM. 2. Pli, plie, formes du v. plier.
————————
2. pli [pli] n. m.
ÉTYM. 1950; angl. ply « couche ».
Techn. Couche très mince de bois dont l'assemblage et le collage avec plusieurs autres ( Contre-placage) constituent le contre-plaqué. Feuillet.
HOM. 1. Pli, plie, formes du v. plier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pli — (pli) s. m. 1°   Ce qu on fait à une étoffe, à du linge, etc. lorsqu on les met en un ou plusieurs doubles. Faire un pli à une étoffe, à une feuille de papier. Manchettes plissées à petits plis.    Remettre une étoffe dans ses plis, la replier de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pli — Pli. s. m. Rendoublement d une estoffe, ou autre chose pliée. Faire un pli à une estoffe. faire plusieurs plis, plusieurs petits plis. un habit qui fait de faux plis, de mauvais plis. On dit qu Un habit a pris son pli, pour dire, Que les plis qui …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pli — 〈m.; s; unz.; westdt.〉 Gewandtheit, Mutterwitz, Schliff [frz., u. a. „Falte, Angewohnheit, Gewandtheit“] * * * Pli, der; s [aus frz. Wendungen wie prendre un pli = eine Gewohnheit annehmen; frz. pli = Falte, Art (des Faltens); Wendung, zu: plier …   Universal-Lexikon

  • pli — Pli, m. Est pliement ou pliure, Plicatura, Flexus aut Flexura. Le pli de derriere des jambes des chevaux et autres bestes, qui respond à l endroict des genoux de devant, Le jarret de derriere, Suffrago suffraginis. Pli de robbes, Ruga vestium,… …   Thresor de la langue françoyse

  • PLI — {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres AAA à DZZ EAA à HZZ IAA à LZZ MAA à PZZ QAA à TZZ UAA à XZZ …   Wikipédia en Français

  • Pli — der; s <aus franz. Wendungen wie prendre un pli »eine Gewohnheit annehmen« zu pli »Falte, Art (des Faltens); Wendung«, dies zu plier »falten« aus lat. plicare> (landsch.) [Welt]gewandtheit, Mutterwitz, Schliff [im Benehmen], Geschick …   Das große Fremdwörterbuch

  • PLI — may refer to: *pounds per linear inch *Practising Law Institute *Pragmatic language impairment *Programming Language One *Program Language Interface in Verilog *Italian Liberal Party *Italian Liberal Party (historical) *PL/I ( Programming… …   Wikipedia

  • Pli — (fr.), 1) eigentlich Falte; 2) Briefumschlag etc.; 3) äußere Haltung, Anstrich, äußeres Ansehen, leichter Anstand etc.; 4) (Pferdew.), s. u. Pliiren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pli — (franz., »Falte«), Briefumschlag; gefällige Art des Benehmens, der äußern Haltung …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pli — (frz.), Falte; Briefumschlag etc.; gefällige äußere Haltung, leichter Anstand; pliieren, falten, biegen; ein Pferd an das Halswenden gewöhnen; weichen, wanken (von Truppen) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Pli — Pli, frz., Falte; gefällige Haltung; pliiren, falten, biegen, sich zurückziehen …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.